Mai 18

Les semoules

Que pensez-vous messieurs de ce proverbe ? « Le fonio ne fait jamais honte à la cuisinière ».

Et vous messieurs… Connaissez-vous le chemin de la cuisine ? Pour Gilles Detroit, cuisiner relève non pas du défit, quoi que… mais du sketch. Il a décidé de faire un gros effort et de cuisiner pour l’anniversaire de sa chère et tendre moitié.

Je ne doute pas qu’après avoir visité notre site, vous vous inscrirez au prochain atelier cuisine, surtout si Gilles Detroit est de la partie. Tient, j’m’en vais lui envoyer une invitation pour un cours gratuit…

Régalez-vous, c’est par ici en pièce montée, J’veux dire en PJ, après avoir dégusté le plat de résistance,sans pédaler dans la semoule..

Définition du Wiktionnaire : « Pédaler, selon le FEW, vient du vieux français pédeler, «tasser du pied», du latin pes, pedis, «pied». Pédaler est un synonyme de piétiner.

Pédaler dans la semoule et autres expressions avec pédaler dans se rapportent à des produits que l’on foule traditionnellement pour les tasser, la choucroute et la cancoillotte — un fromage du Jura — en particulier. Les expressions avec semoule, yaourt, purée et couscous sont apparues plus récemment, par extension, en assimilant sans doute les mains qui pétrissaient ces produits — ou ou les instruments culinaires dont on s’aidait — aux pieds originaux. Le sens de «patauger» est arrivé tout naturellement, par dérivation sémantique, puisque les produits dans lesquels on pédalait contenaient une proportion importante de liquide. ces expressions en sont venues à signifier «perdre le fil». Il est étonnant qu’on ne trouve pas pédaler dans le moût (de raisin), puisque, traditionnellement, l’on foulait également le raisin. (Pol Corvez) »

 

Les 4 saisons de 4 semoules au tour du monde.

Plat : chaud, froid, sucré, salé…

 

Fonio

 

Pour 500 g 1 l d’eau.

Deux modes de cuisson :

 

A la vapeur

L’intérêt de ce mode de cuisson, est qu’il exclut l’ajout de graisse.

Rincez le fonio dans un récipient en le frottant entre vos mains, puis incliner le récipient pour évacuer l’eau et ne conserver que le fonio. Aidez-vous d’une main pour vous assurer que seule l’eau s’évacue et que la semoule reste au fond du récipient.

Répétez l’opération trois fois pour le débarrasser de son odeur un peu forte.

Dans un torchon préalablement mouillé et essoré, déposez la semoule, faites un nœud.

Mettre 1 l d’eau dans le fond du couscoussier. Quand elle bout, déposez-y le torchon, couvrez et laissez cuire 20 min.

Retirez le torchon du couscoussier ; mettez la semoule dans un récipient creux. Egrenez à l’aide d’une fourchette en incorporant 250 ml d’eau. Remettre la semoule dans le torchon, faites un nœud et déposez-le dans le couscoussier pour 20 min de cuisson.

Au terme de la cuisson, éteignez le feu et laissez la semoule gonfler 15 min dans le couscoussier.

Dégustez chaud ou froid avec les sauces suivantes :

mafé, vinaigrette pour taboulé ou façon salade niçoise.

Procédez de la même manière pour la cuisson du mil.

Attention pour le mil, ajoutez à la fin de la cuisson 50 g de beurre.

 

Le couscous

500 g pour 4 personnes, fin ou à grains moyens.

déposez-le dans un récipient creux. Ajoutez 4 (CS) d’huile, de préférence d’olive. Egrenez à la main ou à l’aide d’une fourchette. Faites frémir 100 ml d’eau et versez-la à mesure que vous mélangez. Couvrez et laissez poser 10 min. Égrenez la semoule pour défaire les boulettes.

Portez 1 l d’eau à ébullition dans le couscoussier.

Dans un torchon préalablement mouillé, déposez la semoule, faites un nœud. Mettez le torchon dans le bac supérieur du couscoussier, couvrez, laissez cuire 20 min. Retirez le torchon, versez la semoule dans un récipient creux. Mélangez la à l’aide d’une fourchette et mettez de nouveau dans le couscoussier à cuire 20 min de plus.

Eteignez le feu, laissez reposer 10 min.

Mettez la semoule dans un récipient creux, ajoutez soit : 50 g de beurre de vache, soit 2 (cs) de beurre rance acheté dans les commerces magrébins. Servez chaud ou froid avec le bouillon pour couscous ou une vinaigrette pour taboulé.

 

Quinoa

 

1 verre de quinoa pour un verre d’eau.

Portez l’eau à ébullition dans une casserole, versez le quinoa, mélangez à l’aide d’une cuillère en bois. Couvrez, réduisez le feu thermostat 3, laissez cuire 10 min.

Vérifiez que l’eau s’est évaporée. Eteignez le feu, laissez la semoule gonfler 10 min.

Servez-la chaude en couscous, ou en accompagnement de viandes ou en salade, niçoise, taboulé…

Froide, elle sert de préparation de base pour des pâtisseries comme le pouding au quinoa aux fruit secs : raisins, cranberry, figues sèches trempés dans un jus de fruit ou un alcool : kirsch, rhum etc. avec sa sauce à l’orange, à la mangue ou de fruits rouge passés dans un mixer ou une centrifugeuse. Excellent pour le petit d

Mais comme j’ai su récemment que vous ne visitiez le site que rarement, alors pour vous inciter à y faire un petit tour, je mettrai d’ici 15 jours quelques recettes dont le pouding au quinoa.