Revenir à Participez

Activités programmées

PROCHAINE SORTIE MENSUELLE DU 6 AVRIL : “THEATRE SANS ANIMAUX”

Le théâtre des 13 vents propose une représentation en audiodescription de la pièce ” Théâtre sans animaux”, texte et mise en scène de Jean-Michel Ribes, le samedi 6 avril à 19H00 au Domaine de Grammont de Montpellier.

Tarif pour les déficients visuels : 12,50 euros. Tarifs pour les accompagnateurs: 6,50 euros

l’Association prend à sa charge 6 euros).Le tarif normal est à 24 euros. Le RDV est fixé à 18H30.

Présentation du spectacle :

Théâtre sans animaux est joué par 5 comédiens : Caroline Arrouas, Annie Gregorio, Philippe Magnan, Christian Pereira, Marcel Philippot.

Il dure 1h50.

Jean-Michel Ribes aime « les étincelles des court-circuits, les immeubles qui tombent, les gens qui glissent ou qui s’envolent, bref les sursauts. Ces petits moments délicieux qui nous disent que le monde n’est pas définitivement prévu et qu’il existe encore quelques endroits où la réalité ne nous a pas refermé ses portes sur la tête. Ces courtes fables, portraits, gribouillis, réunis sous le titre Théâtre sans animaux, sont une contribution à l’art du sursaut et un hommage à tous ceux qui luttent contre l’enfermement morose de la mesure ».

Auteur, réalisateur, créateur sur les écrans ou sur les planches de Palace et Merci Bernard, de Brèves de comptoir ou Batailles, Musée haut, Musée bas ou de l’opéra-bouffe René l’énervé, Jean-Michel Ribes dirige le Théâtre du Rond-Point depuis 2002.

Triomphe à la création en 2001 au Théâtre Tristan Bernard, puis en tournée, Théâtre sans animaux enchaîne huit contes traversés par des tempêtes de cocasserie. Cinq comédiens prennent les chemins de traverse de l’absurde, hors de toute réalité. Un stylo à bille de trois mètres cinquante atterrit à l’aube dans le salon. Lors d’une visite au musée, un groupe se mobilise autour d’une question cruciale, pourquoi ne peint-on plus de carpes ? Comment arrêter de fumer quand on ne porte pas de perruque Louis XV ? Des gens, presque normaux comme tout le monde, s’interrogent sur la nécessité de s’appeler Bob, et visitent un salon de coiffure pour goélands. Par des brèches fantasques, ils s’évadent. Et les situations dérapent, et la parole se réinvente en rebonds. C’est la fête du coq à l’âne. Les gens raisonnables s’envolent, se détournent de la rigidité du langage, et visitent le pays réjouissant du non-sens.

 La presse en parle

A travers huit joutes familiales, conjugales, amicales, professionnelles ou autres saugrenues épopées d’existences riches en ruptures, courts circuits et quiproquos entre Feydeau, Kafka et Dada, Jean-Michel Ribes reconstruit un monde a son image, où le rire peut devenir violent, le comique assassin ou suicidaire, où la catastrophe est toujours proche, où tout peut basculer, au moins dans le délire ou le fantastique On s’émeut aussi des efforts de ces handicapés de la vie pour trouver aux choses, aux situations une cohérence qu’elles n’ont pas. Fabienne Pascaud, Télérama, février 2013

C’est tordant, hilarant et ça décoiffe ! Notre époque est tristouille. Jean-Michel Ribes lui oppose un formidable éclat de rire. Un rire de résistance bienvenu. Un hommage à ceux qui comme dit Jean-Michel Ribes « luttent contre l’enfermement morose de la mesure ». Dans cette démesure contagieuse et dynamique les personnages semblent être comme des poissons dans l’eau. C’est d’ailleurs muet comme des carpes et dans un ballet aquatique du plus bel effet qu’ils terminent. « On n’est pas les plus heureux ? » s’exclament-ils. S’ils le sont, nous aussi. Denis Sangiard, Un fauteuil pour deux, janvier 2013

Dans un décor de silhouettes de maisons qui se transforment en quelques glissements, les acteurs se déplacent sur scène selon une chorégraphie qui elle aussi devient fantasque. Semblant au départ attaché au quotidien, d’un coup ils s’envolent ou deviennent des carpes qui ondulent avec fantaisie. On jubile au ping-pong des répliques et on se laisse emmener avec bonheur au pays du non-sens. Micheline Rousselet, SNES FSU, janvier 2013

Handicom

 

Le 27 mars 2013, Handicom vient à la rencontre des habitants du quartier Facultés-Hôpitaux pour les sensibiliser aux problèmes liés aux handicaps. Au programme, seront présentées des démonstrations handisports et des mises en situation. Des stands tenus par différentes associations seront sur place pour renseigner le public. L’Association des Auxiliaires des Aveugles sera présente. 

Affiche HANDI’COM COMPETENCES scan.pdf (806,9 kB)

Affiche HANDI’COM PERSONNE COUPLE scan.pdf (777,5 kB)

Affiche HANDI’COM PERFORMANCE scan.pdf (950,2 kB)

Handi’Com TRIOLET – Plan.docx (2,4 MB)

 

PIECE DE THEATRE SUR LA CECITE LE JEUDI 28 ET VENDREDI 29 MARS 

Aurélie Kerszenbaum, chargée de mission théâtre à la DAAC, vous propose une pièce cette semaine sur le handicap : une heure de vie entre un grand-père invalide et sa petite fille qui est devenue non-voyante. Le grand-père a enregistré des sons dans une boîte à bruits, et les fait écouter à sa petite-fille. Le grand -père va tenter à travers les sons de faire découvrir sa vie à sa petite-fille.

 

Adresse : La Chapelle Gély, 170 rue Joachim du Bellay 34070 Montpellier

Tél: 04 67 42 08 95            

Coût : 12 euros en plein tarif

Tarif réduit : environ 10 euros

Horaire : 19H30

Durée : 1H00

N’hésitez pas à contacter la plateforme de l’Association des Auxiliaires des Aveugles pour demander un bénévole pour vous accompagner, si nécessaire.

dossier presse.pdf

 

Le Certu vient de publier un guide pratique sur la “Stratégie patrimoniale de mise en accessibilité“.

La délégation ministérielle à l’accessibilité (DMA), l’Association des Ingénieurs Territoriaux de France (AITF), l’Union des Syndicats de l’Industrie Routière Française (USIRF) et la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP) vous proposent un premier retour sur le colloque “Vers des espaces publics plus sûrs et partagés” du 27 mars dernier.

De nouvelles règles dimensionnelles applicables au mobilier urbain sont entrées en vigueur le 1er avril 2013.

Plusieurs initiatives permettent de valoriser les bonnes pratiques d’accessibilité :
– Le “Recueil 2013 des belles pratiques et des bons usages en matière d’accessibilité de la Cité“, lancé par la ministre de l’égalité des territoires et du logement et la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie
– Le “Recueil national pour l’accessibilité des équipements sportifs aux personnes en situation de handicap” (ministère des sports)
– et le prix “Patrimoine pour tous” (ministère de la culture et de la communication)
Nous attirons votre attention sur le fait que ces trois appels à contribution ne sont exclusifs les uns des autres : un équipement sportif ou culturel peut également  déposer un dossier pour le “Recueil 2013 des belles pratiques et des bons usages en matière d’accessibilité de la Cité

L’Observatoire national de la sécurité et de l’accessibilité des établissements d’enseignement a récemment publié son rapport annuel 2012 dans lequel sont notamment présentées une étude sur l’accessibilité des lycées et l’expérience de la région Rhône-Alpes.
A noter que tous les rapports publics traitant de l’accessibilité au cadre de vie sont regroupés dans la rubrique éponyme.

Enfin, nous vous signalons que l’Agenda de l’accessibilité est notamment marqué par :
– le petit déjeuner du Conseil National Handicap du 14 mai 2013 dédié à “l’accessibilité des petites enseignes commerciales
– et le 16 mai 2013, le colloque “Vieillissement, Handicap, Nouvelles mobilités – Enjeux et Perspectives” (organisé par l’ESTACA et le CEREMH)
La licence TEMA Technologies de la mobilité et de l’accessibilité, de l’université de Versailles Saint Quentin en Yvelines, accueillera sa première promotion en septembre 2013.

Délégation Ministérielle à l’Accessibilité
Ministère de l’Égalité des territoires et du logement
Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie
Secrétariat Général
Tour Pascal A — F92055 Paris — La Défense cedex